promouvoir l'écriture francophone contemporaine


Le Théâtre Le Guignol de Lyon et l'association camerounaise Le Jeune Auteur développent ensemble des projets réunissant auteurs africains et français

Écrire pour la marionnette

Kribi, 2 juillet - 4 août 2010

mercredi 30 juin 2010

on part...

on s'emporte en bandoulière
les préjugés : dans la poche trouée
la plante des pieds assoiffée d'un nouveau sol
on part

vendredi 25 juin 2010

présentation des auteurs 2010


MARTIN AMBARA (CAMEROUN)

Metteur en scène et auteur.
Mai 2007 : Met en scène L’Epique des Héroïques, Lauréat visas pour la création, (Culturesfrance.), au Théâtre du Vieux colombier, Paris
Octobre 2008-Février2009 : Résidence d’écriture à la Maison des Auteurs du festival Les Francophonies en Limousin. Lauréat de la bourse découverte du CNL.



CHANTAL BONONO Alias KAYABOCHA (CAMEROUN)
Auteur de recueils de nouvelles (Edition Proximité, Edition de la Ronde) et de pièces de théâtre.
Cofondatrice du Festival de Théâtre Scolaire dirigé par l’Apthec (Association des Professionnels du Théâtre du Cameroun)

WAKEU FOGAING (CAMEROUN) 

Comédien, auteur dramatique, publié aux éditions Palme d’Or en 1997.
Depuis 1991, il a écrit et mis en scène près d’une trentaine de textes dramatiques.



STÉPHANIE LEFORT (FRANCE) 

Directrice du Théâtre Le Guignol de Lyon, elle a publié "Marionnettes, le corps à l'ouvrage" aux éditions À la croisée en 2006.
Elle écrit régulièrement les Presses de comptoir mises en scène par la compagnie des Zonzons.



Judith LESUR (FRANCE) 

Auteur et metteur en scène, elle a publié "La fille perchée", aux éditions Nicolas Philippe en 2004.
Elle travaille à son deuxième roman grâce à une Bourse découverte de la Région Rhône-Alpes.
Elle a fondé le collectif d'écriture Les (h)auteurs, avec lequel elle organise des lectures et performances.
Elle réalise des courts-métrages et reviendra du Cameroun avec le matériau d'un documentaire sur la résidence.
.

vendredi 11 juin 2010

Naissance d'un Observatoire

L’OBSERVATOIRE EURO-AFRICAIN DES LITTERATURES FRANCOPHONES

Observatoire, creuset d’innovation…
Creuset : Récipient réfractaire utilisé pour fondre, calciner, purifier des matières minérales. Sens figuré : récipient où se mélangent différentes matières.

A l’occasion de la 4ème résidence d’auteurs LE CAMAROES, qui aura lieu à Kribi du 1er juillet au 5 août 2010 les co-organisateurs, l’association Le jeune auteur et le Collectif Zonzons, ont décidé de créer L’OBSERVATOIRE EURO-AFRICAIN DES LITTERATURES FRANCOPHONES.
Au cours du forum qui se tiendra les 3, 4 et 5 août 2010, un groupe d’acteurs et d’opérateurs de la chaîne du livre seront invités à poser ensemble les jalons d’une meilleure structuration du secteur.
Il s’agira, à terme, de renforcer la cohérence et la solidarité entre les opérateurs du livre afin d’inciter les gouvernements à mettre en place une véritable politique de soutien à la création littéraire.

OBJECTIFS DE L’OBSERVATOIRE

L’Observatoire euro-africain des littératures francophones est un lieu de réflexion et de diffusion de l’information destiné à améliorer la structuration du secteur du livre au Cameroun.
Cette mise en commun de l’information poursuit un double objectif :
- Renforcer la mise en réseau des acteurs du livre : auteurs, éditeurs, libraires, et bibliothèques.
- Soutenir et consolider les échanges et la coopération internationale dans le domaine de la littérature francophone.

A terme, l’Observatoire sera un outil au service des opérateurs du livre, permettant d’accroître la professionnalisation du secteur, la qualité des productions et une plus grande visibilité au niveau international.

dimanche 6 juin 2010

Écrire pour la marionnette ?


On sait combien la marionnette a pu contribuer à enrichir la mémoire collective des hommes. On sait moins quel rôle d’importance elle a pu jouer tout au long d’une histoire de l’art en perpétuel renouvellement de ses formes. A la recherche de mots, de sons, de couleurs, de matières et de rythmes pour suggérer notre manière d’être au monde, de très nombreux artistes ont suivi le chemin de la marionnette. Elle inspire, ou s’inspire, car l’art de la marionnette est propice à toutes les révolutions.

Plus modestement, l’ambition de l’atelier d’écriture pour la marionnette sera de dégager l’horizon autour d’une pratique qui n’est pas seulement traditionnelle et figée dans des conventions. Rendre ses lettres de noblesse à la marionnette c’est aussi rendre au geste artistique toute sa dimension singulière : manipulation des sens, ou manière de porter un regard curieux sur l’autre, comme un marionnettiste tient son pantin à distance pour mieux en éprouver les vérités.

Stéphanie Lefort

Les différents temps de la résidence


-
                 les ateliers
Pour stimuler l’esprit d’échange et de création, des propositions d'écriture réuniront tous les participants en atelier collectif. Ils se dérouleront dans les matinées.

-                 les lectures critiques des manuscrits
Les auteurs doivent s’imprégner davantage de l’art de la critique littéraire. Chaque auteur soumettra ainsi son texte à une restitution critique de ses camarades pour faire naître échanges et discussions.
La Directrice des ateliers appréciera l’élan et le niveau des textes soumis comme projets d’écriture. Cette activité se déroulera en après midi.
-                 le visionnage des spectacles
En fonction des sensibilités de la Directrice des ateliers, elle offrira des moments d’illustration par rapport aux concepts ressortis des ateliers. Il sera question de braver la distance entre l’écriture et la mise en scène. L’activité est prévue pour l’après midi.
-                 les quartiers libres
Des moments seront aménagés aux auteurs résidents afin de permettre à chacun d’écrire son texte.

-                 les lectures publiques
À la fin de la résidence, il sera organisé une lecture publique où chaque résident devra présenter son projet au public.
Les textes finis seront présentés aux éditions partenaires pour publication.
-                 l’action culturelle
En partenariat avec les centres de loisirs de Kribi, les auteurs seront amenés à animer une journée de sensibilisation au livre et à la lecture.
Ce projet d’action culturelle, coordonné par Stéphanie Lefort, sera l’occasion d’associer les habitants à la résidence d’auteurs.

-                 Première « fête du livre »
Nous mettons à la disposition des éditeurs camerounais (Les Classiques Camerounais, IFRIKIYA, L’Harmattan) un espace d’exposition et d’animation. Cet espace sera par ailleurs un lieu d’échange et de réflexion entres auteurs, libraires, éditeurs, représentants des institutions et des collectivités territoriales afin d’engager ensemble une action concertée pour le développement du livre et de la lecture au Cameroun.
Ce sera aussi l’occasion de diffuser les ouvrages d’auteurs rhonalpins, avec le concours des librairies partenaires.

Le concours littéraire 2010

 Le concours littéraire est ouvert à tous les auteurs francophones d’Afrique et d’Europe. Il porte sur quatre genres différents : poésie, théâtre, roman et nouvelle. Les lauréats sont accompagnés par les organisateurs du concours jusqu’à la publication de leurs textes. 



 Stéphanie Lefort entourée de deux lauréats, après la remise des prix au Centre culturel français de Yaoundé le 25 mars 2010.

présentation des auteurs 2009


Résidence
 en deux temps, organisée par Le Jeune Auteur et la Compagnie Le Kozart :
  * d'abord à l’espace culturel de Bonendale, sur le thème Rites et Mythes, du 01 Mars au 05 Avril 2009, avec :

-                Aline Steiner ( Suisse )
-                Elvis Bvouma ( Cameroun )
-                Denis Sufo Sufo ( Cameroun )
-                Emery Noudjiep Tiemdjo ( Cameroun )
-                Botomogne ( Cameroun )
-                Eric Delphin Kwegoue ( Cameroun )
-                Alvarès Dissake (Cameroun )


* puis à l’espace Osmose de Mvo Ada à Yaoundé, du 20 Juillet 2009 au 20 Août avec  :


-                Nana Delphin  Neo
-                Ambara Martin
-                Botomogne